de ROFFI / martine roffinella

Biographie

« C’est une ques­tion d’hygiène comme de pro­preté : il faut chang­er d’avis comme de chemise », a dit Jules Renard.

Longtemps j’ai pen­sé que la place d’un.e écrivain.e n’était pas dans les médias, et qu’elle ou il devait con­sacr­er son temps à con­stru­ire une œuvre.

Quelque chose me parais­sait incom­pat­i­ble, voire incon­gru, entre le four­mille­ment inces­sant de la Toile et la soli­tude que l’acte d’écrire implique.

M’étant enfin aven­turée – non sans une cer­taine anx­iété – sur ce Web obscur pour essay­er de trou­ver un peu de lumière, je me suis vite aperçue qu’une grande richesse humaine et artis­tique y grav­i­tait, autour d’une seule aspi­ra­tion : le partage. Et cela m’a folle­ment plu. La créa­tion de ce site en est la con­séquence.

Qui suis-je au fait ?

Voyons voir : vers l’âge de douze ans, c’est-à-dire au siè­cle dernier, j’ai com­posé mes pre­miers poèmes dont cer­tains ont été pub­liés dans de sym­pa­thiques revues un peu partout en France.

Puis vers l’âge de vingt-six ans, j’ai eu la chance d’être rapi­de­ment pub­liée, pour un pre­mier roman paru aux édi­tions Phébus, Elle , lequel m’a valu d’être invitée par Bernard Piv­ot dans sa mythique émis­sion « Apos­tro­phes ».

Après cela, sont venues les années où j’ai com­pris peu à peu ce qu’écrire veut dire, enfin je crois – et il ne fut pas sim­ple de ten­ter de choisir une voie/voix. Au point que finale­ment, eh bien ! je n’ai pas choisi. “C’est tout Rof­fi !” comme dis­ent mes amis.

Dans ma bib­li­ogra­phie, le lecteur pour­ra donc être sur­pris, voire désarçon­né, par la diver­sité des sujets que j’aborde et/ou par la palette de styles que j’emploie.

Bref, bien que rési­dant dans le Sud-Est, je suis un peu « à l’Ouest ». J’aime pas­sion­né­ment et déraisonnable­ment la lit­téra­ture : c’est mon sang, mon oxygène, ma nour­ri­t­ure. Ma vie !

L’espace ouvert ici est celui de la folle authen­tic­ité, alliée à l’amour des mots et de celles et ceux qui les agen­cent pour notre plus grand bon­heur.

Et comme la for­ma­tion des images passe aus­si par une per­cep­tion immé­di­ate et instan­ta­née du Réel (réin­ven­té cela va de soi), ce site offre égale­ment aux curieux la pos­si­bil­ité de regarder mon tra­vail en pho­togra­phie. Lequel aspire, comme en lit­téra­ture, à débus­quer les dif­férentes strates d’un instant don­né : mon­tr­er que nos yeux voient et lisent bien autre chose que ce qui se présente d’emblée à eux.

Alors, bien­v­enue sur ma planète un brin déjan­tée mais tout de même pro­fondé­ment respectueuse du Beau, sous toutes ses formes. Une planète clas­sique­ment inso­lente en somme !

P.-S. : depuis juil­let 2019, j’ai rejoint avec joie l’équipe des édi­tions Terre en ciel, comme direc­trice de col­lec­tion. En savoir plus.
Je suis aus­si prête-plume (CV sur demande > via la page Con­tact).